Le robot Alice

Alice: découvrez le premier cobot de service au monde développé par Cybedroïd

Tous les passionnés de robotique connaissent des robots de service et d’accueil qui arrivent sur le marché ou ont déjà été déployés. Quant à la cobotique, elle a déjà fait couler beaucoup d’encre. Quid des cobots de service? Vous n’en avez peut-être encore jamais entendu parler, et pour cause: c’est un concept totalement nouveau, révolutionnaire même. Cette nouvelle génération de robots a été initiée par la startup française Cybedroïd avec sa dernière création: Alice. Cette robote de sixième génération fera-t-elle date dans l’histoire de la robotique? Pour en juger nous avons interviewé Fabien Raimbault et Grégoire D’Erceville, respectivement directeur général et directeur commercial de Cybedroïd.

L’INTERVIEW

univrobot: Merci Fabien Raimbault et Grégoire D’Erceville d’accepter de répondre à nos questions concernant Alice, le robot de sixième génération de Cybedroïd. Qu’est-ce qui vous a amené à envisager cette nouvelle génération de robots?

Fabien Raimbault: Alice marque un tournant dans l’histoire de l’entreprise. Nous avons précédemment développé des machines pour connaisseurs. Par exemple, le robot Leenby offre de nombreuses possibilités mais il faut suivre une formation spécifique pour pouvoir l’utiliser. Avec Alice, nous avons été pragmatiques. Pour répondre aux demandes de clients n’ayant pas forcément de connaissances en robotique, nous avons rationalisé et simplifié l’utilisation de ce robot.

univrobot: Quelles sont les différences entre Leenby et Alice?

Fabien Raimbault: Leenby, qui est disponible à l’achat à 25000€ HT, est destinée à des experts. Elle est hautement personnalisable tant au niveau hardware que software. On peut travailler dessus avec une perceuse ou un fer à souder… Pour ce qui est d’Alice, qui s’adresse à un public élargi, sa dotation matérielle est figée. L’idée est pour tout acquéreur de simplement sortir Alice de son carton et de la mettre sous tension pour qu’elle effectue ses missions.

Les robots Alice et Leenby
Alice et Leenby sont deux robots complémentaires

univrobot: Cela doit nécessiter le développement de nouvelles applications à la demande…

Fabien Raimbault: Oui. Pour l’instant nous développons nous-mêmes des applications pour Alice mais nous espérons que cela va évoluer. Nous fournissons gratuitement le SDK et le framework avec le robot. Alice possède un noyau de base mais le soft peut être personnalisé intégralement. L’approche est facile pour les programmeurs de jeux vidéos car le développement sur Alice en reprend les codes. Notre pari est que des tiers, entreprises ou particuliers, développent des applications pour Alice. Comme c’est le cas pour les smartphones, nous espérons que de nombreuses applications feront évoluer l’utilisation d’Alice.

univrobot: Est-ce qu’Alice va finir par remplacer Leenby?

Fabien Raimbault: Non car les deux robots ont des finalités différentes. Leenby est un super robot de développement qui nécessite une maîtrise du sujet. On pourrait le comparer à une voiture de course. Alice est moins personnalisable mais plus facile d’emploi, comme l’est une voiture de route. Les deux robots vont donc cohabiter.

univrobot: Tout en reprenant des fondamentaux, le design de ce robot tranche avec celui des précédents.

Fabien Raimbault: Nous avons conservé des codes visuels qui remontent à nos premiers robots. L’utilisation de la visière en fait partie. Ces codes permettent d’établir une filiation entre nos robots. Nous tenons à l’identité visuelle de Cybedroïd. Tout comme une calandre de voiture symbolise une marque, nos créations restent ainsi clairement identifiables.

Grégoire d’Erceville: Le design d’Alice est plus abouti et soigné que celui de Leenby. Par contre, contrairement à Leenby qui est facilement modifiable, Alice a une sutructure complètement figée et sécurisée.

Alice de Cybedroïd
Alice et son design affiné et bien identifiable

univrobot: Quels sont d’après vous les principaux atouts d’Alice?

Fabien Raimbault: Alice est un nouveau type de machine. Elle n’est pas simplement un cobot. Elle est bien plus qu’un robot de service se résumant souvent à une tablette tactile qui gigotte. Alice réunit le meilleurs des deux mondes: elle est le tout premier cobot de service. Elle peut aussi bien accueillir que manipuler des objets. On peut lui demander d’aller chercher quelque chose et elle le fera.

univrobot: Comment Alice communique-t-elle avec ses interlocuteurs?

Fabien Raimbault: Alice peut entendre, parler, se déplacer, saisir des objets, chercher des informations sur Internet et utiliser le deep learning. Elle est capable de détecter et reconnaître des visages. Elle peut entendre et comprendre ses interlocuteurs, même dans un environnement sonore chargé. Une tablette tactile a été rajoutée pour l’agrément.

Grégoire d’Erceville: Rappelons qu’au départ nous ne dotions pas nos machines de tablette. Nous avons tout d’abord développé les interactions naturelles entre nos robots et l’homme. Ce n’est qu’après que nous avons ajouté une tablette tactile.

univrobot: Comment ce robot évolue-t-il dans son environnement?

Fabien Raimbault: Alice est dotée de caméras de profondeur et cartographie son environnement. Elle peut reconnaître un objet ou détecter un mouvement. Si on lui demande de saisir un objet, elle va reconnaître cet objet et le situer dans l’espace puis va aller le chercher. Alice a été conçue comme une machine utile. Il n’y a que deux choses qu’elle ne sait pas faire: monter des escaliers et sentir. Nous travaillons sur ce dernier point afin de doter Alice du sens de l’odorat afin qu’elle puisse détecter des fuites de gaz ou d’autres informations olfactives utiles.

Alice est le premier cobot de service
Alice, premier cobot de service, est un concentré de technologies

univrobot: Qu’en est-il de l’autonomie de fonctionnement d’Alice?

Fabien Raimbault: Comme Leenby, Alice a de 8h à 12h d’autonomie suivant l’utilisation.

univrobot: Quels marchés souhaitez vous conquérir avec Alice?

Fabien Raimbault: Nous avons rationalisé notre business model. Dans un premier temps nous destinons Alice à la conciergerie d’entreprise et à l’événementiel.

univrobot: Et en ce qui concerne l’aide à la personne?

Fabien Raimbault: Nous refusons d’aller vers les applications d’aide à la personne pour l’instant car il n’existe pas de cadre juridique adapté. Aucun assureur n’a prévu de contrat couvrant les riques inhérents à de telles prestations.

univrobot: Envisagez-vous le développement d’autres robots de sixième génération?

Fabien Raimbault: Non. Nous travaillons sur la génération cinq et demi, autrement dit sur un robot un peu moins évolué qu’Alice et coûtant moins cher. Cette version pourra notamment servir le monde de l’éducation. Nous travaillons aussi sur la septième génération de robots qui seront beaucoup plus évolués qu’Alice.

Alice réunit le meilleurs des deux mondes: elle est le tout premier cobot de service

univrobot: Quelles sont les prochaines étapes de la commercialisation d’Alice?

Fabien Raimbault: Tout d’abord, nous allons présenter officiellement Alice lors du salon Viva Technology qui aura lieu à Paris du 24 au 26 mai 2018. Ainsi le public va découvrir le premier cobot de service. Ensuite nous allons procéder à une levée de fonds pour pouvoir produire Alice en plus grande série dans une usine qui sera implantée à Limoges.

univrobot: Que souhaitez-vous dire pour conclure?

Fabien Raimbault: Alice marque un tournant dans la robotique. Avis aux investisseurs! Les entreprises qui souhaitent apporter des fonds pour soutenir la production du premier cobot de service peuvent nous contacter à cette adresse: contact@cybedroid.com

univrobot: Merci beaucoup pour cet entretien. Nous vous souhaitons beaucoup de succès avec Alice!

QUELQUES CARACTÉRISTIQUES DU ROBOT ALICE

Dimensions Hauteur : 155cm
Poids du robot 40kg
Batteries
Autonomie : 8h à 12h
Pilotage Commandes vocales
Déplacement Plateforme roulante (pente maximale: 14%)
Capteurs Capteur LIDARCaméras à champ de profondeur

Micro

Affichage Tête : LEDs
Buste : écran tactile
Interactions Logiciel de reconnaissance vocaleVoix de synthèse

Détection et reconnaissance des visages

Tablette tactile

20 degrés le liberté

Réseau Wi-FiEthernet

Bluetooth

Mobile 4G

Programmation SDK et framework fournis

POUR EN SAVOIR PLUS SUR ALICE

Voici le site internet de Cybedroïd: http://www.cybedroid.com/

Cyril Mottet

©univrobot

Crédit photo: Cybedroïd avec son aimable autorisation

Dernière mise à jour: 30 avril 2018

Laisser un commentaire