Une patiente avec PARO

PARO: le robot émotionnel interactif aux vertus thérapeutiques

Développé dès 1993 puis commercialisé à partir de 2005 au Japon, PARO n’est pas un nouveau venu dans le monde des robots. Son aptitude à améliorer le quotidien des personnes souffrant de troubles du comportement et de la communication explique son succès. Certifié robot thérapeutique par la FDA, l’agence américaine des produits alimentaires et des médicaments, il est utilisé dans plus de 30 pays… dont la France depuis juillet 2014. Intéressons-nous de plus près à ce robot phoque.

UN ROBOT AUX MISSIONS BIEN DÉFINIES

Le robot PARO a été développé à partir de 1993 pour venir en aide aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. C’est le professeur japonais Takanori Shibata, le créateur de PARO, qui a présenté les premiers prototypes en 2001. La commercialisation a débuté en 2005 au Japon et en 2009 aux États-Unis. Depuis, ces robots ont conquis de nombreux établissements de soins dans plus de 30 pays. C’est ainsi qu’environ 5000 PARO sont utilisés auprès de patients en manque d’affection ou d’interactions sociales.

Qu’est-ce qui explique l’engouement pour ce robot? Il est vrai qu’il est attachant avec son aspect de bébé phoque aux grands yeux tendres. Avoir choisi un phoque comme modèle n’est d’ailleurs pas anodin. D’une part, c’est un animal considéré comme non agressif et qui ne génère donc pas d’anxiété. D’autre part, peu de gens connaissent en détail la morphologie et la démarche des phoques, ce qui a rendu possible quelques adaptations par rapport à l’animal afin de faciliter la communication non-verbale avec les patients. Ainsi les yeux ont été agrandis pour transmettre davantage d’émotions, la bouche a été affinée pour paraître moins agressive, la tête a été arrondie et l’amplitude des mouvements a été réduite afin d’éviter toute crispation des malades. Mais ce serait une erreur de résumer PARO à une peluche animée attachante.

Vue générale du robot PARO
PARO est attendrissant et rassurant

UN ROBOT À PART ENTIÈRE

PARO n’est pas un simple automate mais bien un robot intégrant de nombreuses technologies. Il possède 3 microphones grâce auxquels il détecte non seulement les sons mais aussi leur provenance par triangulation. Il adapte son comportement à la voix des patients. Mais ses interactions ne s’arrêtent pas là. Le robot phoque réagit aussi aux contacts grâce aux capteurs tactiles de surface qui tapissent sa structure. Ses réactions varient suivant la façon dont on le serre ou le caresse. PARO intègre encore d’autres composants lui permettant d’interagir avec son environnement. Il est ainsi doté de capteurs de température, de luminosité et de position. Son haut-parleur lui permet d’émettre des sons traduisant ses humeurs. Ces sons ont été enregistrés auprès d’un vrai bébé phoque. Pour recharger PARO il suffit de connecter le chargeur à sa bouche. Petit détail sympathique: on peut habiller le chargeur d’une tétine.

Le robot PARO avec un patient
PARO réagit aux caresses et aux étreintes

Toutes les données collectées par le robot sont traitées par le processeur 32 bit RISC intégré. Un algorithme complexe adapte les réactions du phoque aux stimuli extérieurs. Le robot est d’ailleurs souvent en mouvement: il bouge tant qu’il n’a pas trouvé sa place ou se blotti contre celui qui le porte. Si le bébé phoque s’anime ainsi c’est parce qu’il a une partie opérative conséquente. PARO est en effet doté de 7 moteurs qui lui permettent de bouger la tête, de cligner des yeux, de remuer la queue et d’actionner ses deux nageoires latérales. Sa démarche parait naturelle et rappelle celle de l’animal.

UN ROBOT CONÇU POUR LE MILIEU HOSPITALIER

PARO a été pensé dès sa conception pour évoluer auprès de personnes physiquement fragiles. Il est recouvert d’une fourrure bactéricide afin d’éviter toute contamination. Ses mouvements sont limités pour limiter tout choc avec les patients. PARO étant utilisé auprès de personnes souffrant de troubles du comportement parfois sévères, il a une tête renforcée en polycarbonate afin de protéger ses composants les plus sensibles. Le poids du robot (2,5kg) a été optimisé pour à la fois contenir des composants solides et rassurer ses utilisateurs. Ceux qui portent et manipulent PARO doivent en effet ressentir suffisamment son poids pour ne pas le considérer comme une simple peluche.

Le recul est suffisant pour affirmer que le bébé phoque fait des merveilles pour diminuer le stress et améliorer le bien-être des patients atteints de pathologies affectant le comportement ou souffrant de solitude

Mais qu’en est-il de ses effets thérapeutiques? Le recul est suffisant pour affirmer que le bébé phoque fait des merveilles pour diminuer le stress et améliorer le bien-être des patients atteints de pathologies affectant le comportement ou souffrant de solitude. Il intègre les avantages de la zoothérapie sans en avoir les inconvénients. Rappelons que la zoothérapie consiste à soulager une personne atteinte de troubles mentaux, physiques ou sociaux par la présence d’un animal domestique.

Avec PARO, on constate une diminution de l’anxiété et de la tension musculaire ainsi qu’une augmentation de la confiance chez les patients tout en évitant les désagréments que peuvent engendrer la présence d’un animal bien vivant (morsures, griffures, transmission de bactéries, allergies…). On peut donc s’attendre à ce que le succès de PARO se confirme ces prochaines années. Précisons que l’action positive que le robot a sur des personnes atteintes de troubles du comportement permet souvent de revoir à la baisse leur prise de médicaments. Dans la vidéo ci-dessous une psychologue présente PARO et ses vertus thérapeutiques.

Bien sûr, l’efficacité de PARO dépend de la façon dont son potentiel est exploité. En tant que robot thérapeutique, il doit être utilisé par des professionnels de santé lors d’activités encadrées. Ces activités peuvent consister en des ateliers à groupes restreints et avec des thématiques correspondant aux besoins des patients. Elles peuvent aussi s’inscrire dans un suivi plus individuel et adapté au parcours de soins de certains malades. Ce sera notamment le cas pour les personnes particulièrement anxieuses, irritables ou agressives. Les patients dont le langage ou la compréhension est fortement dégradée tireront aussi profit d’un tel suivi individualisé.

Notons que s’il peut se révéler un outil performant pour le personnel soignant, le robot PARO ne remplace toutefois pas les soins. Toujours est-il que ce petit phoque s’avère bien utile pour améliorer le quotidien de nombreux malades souffrant de troubles du comportement ou de la communication.

QUELQUES CARACTÉRISTIQUES DE PARO

PARO coûte environ 7000€ mais peut être d’abord testé grâce à une formule découverte consistant en une location du robot pendant une ou deux semaines (90€/semaine).

Il existe aussi une formule de location mensuelle avec option d’achat à 175€ TTC/mois.

Dimensions Longueur : 57cm
Poids 2,5kg
Matériaux
Tête : coque en polycarbonateFourrure : bactéricide
Capteurs 3 microphonesTactiles de surface

Tactile

De température

De luminosité

De position

Actionneurs Haut-parleur7 moteurs
Interactions Détection des contacts sur le corps et la têteDétection des sons et localisation par triangulation

Émission de sons enregistrés d’un phoque

Calculateur Processeur 32 bit RISC

POUR EN SAVOIR PLUS SUR PARO

Voici le site internet d’Inno3 MED: http://www.phoque-paro.fr/

Cyril Mottet

©univrobot

Crédits photos: Inno3 MED avec son aimable autorisation

Crédit vidéo: Inno3 MED avec son aimable autorisation

Dernière mise à jour: 01 mars 2018

Laisser un commentaire