Le robot russe Fedor

Qui est Fedor, ce robot envoyé par les russes dans l’espace?

Après quelques déboires, un vaisseau spatial Soyouz s’est amarré à la station spatiale internationale le 27 août dernier. À son bord il n’y avait aucun humain. Le passager etait un robot humanoïde russe: Fedor. Le premier à être envoyé dans l’espace par la Russie. Faisons plus ample connaissance avec ce cosmonaute peu commun.

UN ROBOT ANTHROPOMORPHIQUE

Fedor (acronyme de Final Experimental Object Research) est un robot humanoïde plutôt intimidant. Il mesure en effet 1,80m de haut et pèse 160kg! En raison de sa structure anthropomorphique, Fedor peut manipuler des outils ou équipements habituellement utilisés par des humains. Par exemple, il est capable d’ouvrir une porte, d’utiliser une perceuse ou de conduire une voiture. Plus inquiétant, il peut aussi se servir d’un pistolet…

Développé pour assister des humains, Fedor a été envoyé dans la station spatiale internationale (ISS) par l’agence spatiale russe Roscosmos. L’objectif ? Evaluer la capacité du robot à se rendre utile en apesanteur. Tout comme ses homologues américains Robonaut puis Valkyrie (developpés par la NASA), Fedor est destiné à faciliter le travail des cosmonautes. Sous la supervision du cosmonaute Alexandr Skvortsov, Fedor s’est donc acquitté d’une série de tâches simples. Durant son séjour Fedor a effectué cinq ou six tâches nécessitant par exemple d’utiliser un tournevis ou des clés. Il est resté 10 jours dans la station mais n’a effectué aucune sortie extravéhiculaire.

FEDOR PEUT ÊTRE PILOTÉ À GRANDE DISTANCE

Fedor peut fonctionner de deux façons. Tout d’abord, il peut reproduire avec précision les mouvements d’un opérateur distant. La transmission des instructions via satellite permet un pilotage du robot à grande distance. Fedor devient alors un avatar permettant à son opérateur d’évoluer sans risque dans un environnement dangereux. Une fonction qui pourrait être très utile afin d’éviter aux cosmonautes de sortir eux-mêmes dans l’espace pour intervenir sur la station spatiale.

Ce mode de fonctionnement a d’ailleurs été utilisé lors du trajet Terre-ISS. La capsule Soyouz (MS-14) a été lancée pour la première fois avec la version 2.1a du lanceur Soyouz. Ce lanceur était jusque-là utilisé pour envoyer des satellites ou des cargos Progress inhabités. Avant de l’utiliser pour transporter des cosmonautes, il fallait donc s’assurer du bon comportement de la capsule Soyouz. Voilà pourquoi le seul passager était le robot Fedor. La capsule a volé en mode automatique mais le robot a agi sur certaines commandes de vol du véhicule. En réalité, c’est un opérateur qui a piloté Fedor… depuis la Terre! Les retours d’informations ont été transmis par le robot lui-même.

Fedor peut reproduire avec précision les mouvements d’un opérateur distant via satellite ou être totalement autonome

Pour l’instant, la version de Fedor envoyée dans l’ISS (Skybot F-850) n’a été pilotée que dans un environnement relativement protégé. Le robot est en effet resté dans le vaisseau Soyouz ou à l’intérieur de la station spatiale internationale. Ceci dit, vu que la construction de Fedor a coûté 300 millions de roubles (environ 4,2 millions d’euros), on comprend qu’il ait été utilisé avec certaines précautions !

UN FONCTIONNEMENT EN TOTALE AUTONOMIE

Le robot russe Fedor
Vue d’ensemble du robot Fedor (version Skybot F-850)

Le deuxième mode de fonctionnement du robot est hors ligne. Fedor est alors totalement autonome. Quelle est la puissance de l’IA du robot dans ce mode? Difficile à dire vu le peu d’informations communiquées à ce sujet. Toujours est-il que Fedor a montré sa capacité à faire du vélo ou à conduire un véhicule en autonomie. Ce que l’on sait, c’est que la version utilisée, Skybot F-850, a une autonomie d’une heure hors ligne. Sa source d’énergie est électrique. Il suffit de brancher Fedor sur une prise de courant pour qu’il recharge ses batteries. On n’en sait guère plus sur Fedor. On reste donc sur sa faim au regard du peu d’informations techniques disponibles sur le robot russe.

LE DÉBUT D’UNE SÉRIE DE ROBOTS RUSSES?

La mission du robot russe Fedor
Après Skybot F-850, d’autres robots russes devraient aller dans l’espace

Cette première expérience russe d’utilisation d’un robot dans l’espace en annonce-t-elle d’autres? Oui d’après l’agence spatiale Roscosmos qui compte développer des robots aptes à intervenir à l’intérieur et à l’extérieur de l’ISS. L’objectif à plus long terme étant d’utiliser des robots dans le cadre de la conquète spatiale. Mais un long chemin reste encore à parcourir avant de donner le jour à de tels cosmonautes mécatroniques.

POUR EN SAVOIR PLUS SUR FEDOR

Voici le site internet officiel de Roscosmos: http://en.roscosmos.ru//

Cyril Mottet

©univrobot

Crédits photo: State Space Corporation Roscosmos

Crédit vidéo: State Space Corporation Roscosmos (Youtube)

Dernière mise à jour: 22 septembre 2019

Laisser un commentaire